Conseils pratiques - Avocat Pontier Annabelle

Conseils pratiques

15 septembre 2021 ANAdminpon Comments Off

Achat immobilier : attention aux travaux imprévus !

Acheter un bien immobilier nécessite d’être prudent si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises.

La maison ou l’appartement de vos rêves a peut-être besoin de travaux.

Les diagnostics obligatoires vous informent sur l’état des installations, mais pas sur l’état du gros œuvre :

-toiture,

-murs,

-plomberie,

-fondations.

Or, ces postes sont très onéreux.

Rénover sa toiture représente un budget de plusieurs dizaines de milliers d’euros, voire plusieurs centaines de milliers d’euros, selon la surface de couverture.

Le vendeur ignore la plupart du temps dans quel état se trouve le gros œuvre.

Si une fuite n’est pas apparente, une simple visite sera insuffisante pour la découvrir.

Etre assisté par un expert en construction ou un architecte est essentiel, si vous n’êtes pas vous-même un spécialiste qualifié du bâtiment.

Avant de vous engager à acheter, il vaut mieux vérifier l’état du gros œuvre.

Ces vérifications vous coûteront quelques centaines d’euros.

Vous saurez ensuite si des travaux seront nécessaires ou pas, le budget prévisible, et le délai dans lequel ces travaux seront à réaliser.

Faire appel à un expert est un gage de tranquillité. Mais n’est pas expert qui veut.

N’hésitez pas à contacter Maître Pontier, avocate au Barreau de Beauvais, qui pourra vous orienter vers un professionnel compétent.

Achat immobilier et environnement :

Un autre point est à vérifier avant d’acheter : quel va être votre environnement !

Renseignez-vous sur la qualité du voisinage, sur les projets d’urbanisme en cours.

Consultez en mairie, et sur internet, le site de la préfecture, pour vous renseigner.

Soyez vigilants sur les abords directs.

La présence d’un élevage (bovins, ovins ou autre) à proximité de votre future habitation vous garantit des nuisances olfactives et sonores, sans compter la présence des mouches en été !

Attention aussi à la proximité des aéroports : vérifiez les zones de survol des avions en consultant le site de l’aéroport concerné.

Enfin, lorsque vous visitez, attention au nom des rues, qui sont souvent riches d’indications.

Ainsi, une maison située rue du moulin, rue des fontaines ou du marais est probablement située en zone humide. Le  risque d’infiltrations ou de remontées d’humidité n’est pas exclu.

La majorité des achats ayant lieu l’été, quand la terre est asséchée, le phénomène n’est pas forcément visible.

Si le nom de la rue n’est pas suspect, pensez quand même à consulter le PLU, riche d’informations, les cartes des zones inondables mises à disposition par la préfecture, et le site Géorisque en renseignant l’adresse du bien que vous projetez d’acheter, pour savoir s’il est en zone sismique, ou s‘il a été construit sur un terrain situé en zone argileuse caractérisée par de forts retraits et gonflements des terres, en raison du risque accru de fissures  qui peuvent survenir dans ces zones.